musée camondo

Musée Nissim de Camondo : à la découverte d’un des plus splendides hôtels particuliers de Paris

Situé dans le 8e arrondissement, le Musée Nissim de Camondo est à deux pas du parc Monceau. Il s’agit d’un magnifique hôtel particulier qui fut la propriété d’un foyer fortuné, les « De Camondo ». Il fait partie des luxueux domiciles grand-bourgeois encore conservés du XXe siècle parisien. Il recèle en son sein des meubles et des objets d’art français du XVIIIe siècle que l’un des membres a collectionnés à longueur de sa vie.

Quelle est l’histoire du Musée Nissim de Camondo ?

Moise de Camondo est un comte issu d’une famille influente de banquiers et un passionné des objets du XVIIIe siècle. En 1912, il fit ériger le Musée Nissim de Camondo qui est un bellissime hôtel particulier. Son but était d’y abriter sa précieuse collection d’œuvres d’art (tapisseries, peintures, ameublement, etc.).

Ce musée fut construit par l’architecte René Sergent à la requête du comte. Cette construction s’inspire du Petit Trianon de Versailles. Comme dans plusieurs autres logements prestigieux de cette période, le jardin a été reproduit par l’illustre architecte-paysagiste Achille Duchêne.

Moïse de Camondo installa dans l’édifice ses collections et les augmenta jusqu’au 14 novembre 1935, date de sa mort. L’Union centrale des arts décoratifs devient l’héritière du Musée Nissim de Camondo qui prit cette appellation en mémoire du fils Nissim du comte.

Les collections du musée et leurs origines

Le banquier et comte Moïse de Camondo était un passionné et collectionneur des meubles et éléments de décoration issus de l’art français du XVIIIe siècle. Après le décès de son fils pendant la Première Guerre mondiale, il décida de faire don de ses collections en souvenir de son enfant. La condition était que la galerie prenne le nom de celui-ci.

On distingue alors dans ce lieu des boiseries antiques servant d’écrins aux créations des menuisiers et ébénistes. Le Musée Nissim de Camondo compte aussi les meubles de l’époque rocaille comme les encoignures en laque et bronzes. Les meubles de la période Transition et du règne Louis XVI, des tapis et tapisseries prestigieux, des fleurons des arts de la table, des peintures et sculptures caractérisent également la collection du comte.

De plus, on y retrouve des portraits réalisés par François-Hubert Drouais et Élisabeth Vigée-Lebrun, des vues de Venise par Francesco Guardi, une série remarquable d’esquisses de Jean-Baptiste Oudry, des paysages d’Hubert Robert, etc.

La galerie recèle de nombreux autres objets que le collectionneur a réunis avec harmonie et perfection. Le Musée Nissim de Camondo abrite les séries, paires de meubles et d’objets d’art qu’il a collectionnés jusqu’à sa mort en 1935.

Visitez le Musée Nissim de Camondo

Cet hôtel particulier offre à ces visiteurs une expérience réellement immersive. Dès que vous pénétrez dans ce lieu, vous vous plongez dans le XVIIIe siècle français, au sein d’une vaste demeure aristocratique de l’Ancien Régime. De nombreux trésors vous y attendent. Une fois dans cette résidence, visitez le grand salon, ouvert sur le jardin, qui détient des pièces rares.

Vous découvrirez entre autres la commode à rideaux de Riesener. Aussi, ce local du Musée Nissim de Camondo abrite un buste en marbre de Houdon, une paire de vases en bois pétrifiés provenant des collections individuelles de la reine Marie-Antoinette.

muséeDans le grand bureau, vous admirerez les murs lambrissés de chêne et couverts de tapisseries d’une ancienne époque qui représentent les fables de la Fontaine. Encore appelé Salon Anglais, le petit bureau a accès à la cour d’honneur. C’est une pièce lilliputienne au style épuré qui renferme un nombre de chefs-d’œuvre. Ne manquez pas le salon des Huet qui est un local ovale et plus intimiste.

Le salon bleu du Musée Nissim de Camondo, une pièce magnifique, lumineuse et spacieuse qui doit son appellation au coloris des boiseries est également un endroit incontournable. La salle à manger, le cabinet des porcelaines, l’office, la cuisine ainsi que les nombreuses autres pièces sont ouverts aux touristes. Chacun de ces lieux possède son ambiance et ses chefs-d’œuvre particuliers.

Quelques informations pratiques pour préparer votre visite

Vous ne pouvez accéder au musée que du mercredi au dimanche, car il est fermé entre le lundi et le mardi. Il ouvre 5 jours par semaine durant toute l’année, hormis les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre. L’hôtel particulier se trouve sur la rive droite dans le 8e arrondissement, près du Parc Monceau 75008 Paris. Pour y avoir rapidement accès en métro, démarrez à la station Villiers (lignes 2 et 3) ou à la station Monceau (ligne 2).

Conclusion

Après la lecture de ce billet, vous disposez de toutes les informations nécessaires pour connaitre le Musée Nissim de Camondo. Outre cela, vous pouvez vous référer aux renseignements concernant l’accès à ce lieu pour savoir comment vous y rendre. De multiples trésors et une aventure riche en découvertes vous y attendent.